PELERINAGE LCE 2014

PELERINAGE LOURDES CANCER ESPERANCE 2014
Cette fois, nous y sommes : le 29è pèlerinage Lourdes Cancer Espérance vient de commencer.
Laurent GRZYBOWSKI, animateur, nous accueille avec ce chant symbolique de notre association :
« Je te donnerai un caillou blanc, signe des admis au royaume,
sur lui sera écrit ton nouveau nom, que nul ne connaitra hormis toi »
Et maintenant à Monseigneur BALLOT, archevêque de Chambéry, évêque de Maurienne et de Tarentaise de nous accueillir à partir du thème de l’année : « Lourdes, la joie de la conversion ».
Mais oui, c’est bien la conversion de notre cœur que nous venons chercher ici pendant ce pèlerinage. Nous avons du prix aux yeux de Dieu. Si nous sommes là pour ces 4 jours, c’est que nous avons choisi la vie, malgré la maladie et la souffrance. Mais quelle vie voulons-nous : une vie où seul l’amour existe, sans souffrance, ni haine. Se convertir, c’est croire à l’amour, coûte que coûte, et ceci est un vrai trésor. Seul l’amour est digne de foi : Bernadette nous le redit, Marie nous le confirme.
Tout au long de ses homélies, Monseigneur BALLOT nous a rappelé l’Amour de Dieu pour nous.
« J’ai vu mon peuple, j’ai entendu ses souffrances » : Dieu voit, il entend, il connait. Il ne fuit pas, il est présent jusqu’à sa propre souffrance. Il la partage puisqu’il la vécue. L’épreuve est aussi celle du Christ : il souffre en nous. L’épreuve de la maladie nous invite à garder que ce qui est nécessaire : ce que nous montrons de nous-mêmes par nos vies (partage, ouverture à l’autre, écoute, présence).
« Aimer, c’est croire » : comme l’amour, la confiance se développe et grandit. L’enjeu de chacun est de demeurer dans l’amour. Nous sommes tous appelés à être amis de Dieu. Lourdes nous met tous dans des relations d’amitié : ceci aide à supporter l’épreuve de la maladie. L’amour fraternel est le signe de la présence de Dieu dans nos vies et parmi nous.
« La joie de la conversion » : c’est laisser le christ changer notre cœur. Mais il faut désirer se convertir. Il ne faut jamais oublier que nous marchons sur les chemins de l’éternité. Jésus est là pour nous, il nous regarde tel que nous sommes. Il prend sur lui la vie des personnes.
Quelqu’un, quelque chose travaille en chacune de nos vies. La renaissance est le motif d’une grande joie. Il ne faut jamais désespérer de soi, des autres, de Dieu. « L’espérance ne déçoit pas » : Dieu s’active pour nous aider, il touche notre corps.
Nous avons tous un petit coin de bonne terre : ce petit lopin a vocation à s’agrandir avec des efforts et de la constance. Il nous faut travailler la bonne terre, il faut semer largement. Tous les baptisés sont appelés à semer : c’est l’engagement de tous baptisé à l’évangélisation. Il n’y a pas besoin de grande instruction. Nous sommes tous des disciples missionnaires, aimés personnellement par le Seigneur. En conclusion du pèlerinage, Monseigneur BALLOT nous souhaite à chacun une BONNE MISSION.
La cérémonie de l’onction des malades est un grand moment de ce pèlerinage. L’onction des malades est un sacrement c’est-à-dire une action de Jésus.
C’est une rencontre avec Jésus qui prend en compte nos demandes et nos souffrances. « Je viens à toi pour te donner ma force et la richesse infinie de l’amour ». C’est Jésus qui pose sa main sur nous : il nous donne l’infini de sa tendresse et de sa paix, en prenant notre fardeau sur ses épaules. C’est la compassion du cœur de Dieu en Jésus qui est en nous.
700 pèlerins ont eu la joie de recevoir ce sacrement au cours d’une magnifique célébration préparée par la délégation de Savoie-Isère.
La conférence du Dr CHAIGNEAU, cancérologue au CHRU de Besançon n’a fait que nous réconforter par ses explications précises sur la maladie du cancer qui est un dysfonctionnement d’une ou plusieurs cellules au sein de l’organisme.
Le cancer, c’est 14000 nouveaux cas dans le monde par an, dont 1000 en France. L’incidence augmente mais les taux de guérisons aussi. La prise en charge globale s’améliore grâce à la prévention et au dépistage. Les facteurs favorisants sont le soleil, les virus, le tabac, l’alcool, le vieillissement, l’hérédité, le téléphone portable (nouveau facteur en étude)
Malgré cela, il faut parfois être traité : chirurgie, hormonothérapie, chimiothérapie qui a beaucoup évolué en étant de moins en moins toxique.
La cancérologie du 21è siècle est très prometteuse : apparition de nouvelles molécules, recherche sur la vaccination qui aboutira. La problématique reste les financements.
Mais l’humain doit rester au cœur de cette technicité. Les patients ont besoin d’être écoutés. Leur fatigue est toujours à prendre en compte. L’activité physique est à encourager : elle favorise une meilleure tolérance aux traitements.
Hippocrate disait : « Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours ». La cancérologie du 21è siècle, c’est « Guérir plus, soulager souvent, écouter encore et toujours », nous dit le Dr CHAIGNEAU.
Ce pèlerinage, c’est aussi la présence de l’Hospitalité Lourdes Cancer Espérance : La devise est « se servir les uns les autres, c’est servir Dieu ». 10 engagements ont eu lieu au sein de cette hospitalité pendant une très belle célébration préparée par les hospitaliers eux-mêmes.
Enfin n’oublions pas les processions eucharistiques et mariales, chemins de ferveur et de foi pour tous les pèlerins. Et puis les carrefours qui permettent des échanges très riches entre malades et familles qui vivent la même chose : l’épreuve de la maladie.
Les enfants ont aussi leur pèlerinage, accompagnés de professionnels et de bénévoles : ils nous ont offerts une chaleureuse veillée d’amitié où ils contaient l’histoire d’un monde sans nuage, où régnait la paix, la tendresse, l’amitié, la joie, le partage…
« Lourdes, la joie de la conversion » : Lourdes c’est bien l’accueil des malades, de leurs familles, des enfants, des soignants, des accompagnateurs. Mais Lourdes c’est aussi une ambiance de fraternité, de joie et de bonheur. Cette année encore, Lourdes et ce pèlerinage nous ont aidés, nous pèlerins nivernais, à partager, à échanger, à prier ensemble.
Nous serons heureux de vous présenter le film de ce merveilleux pèlerinage le dimanche 7 décembre à l’Espace Bernadette.
Pour tout renseignement, vous pouvez joindre la déléguée pour la Nièvre au 03 86 36 81 57

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.