Le pèlerinage Lourdes Cancer Espérance

Tous les ans, au mois de septembre, l’association organise un pèlerinage à Lourdes qui, durant cinq jours, permet de se ressourcer, de prier et de témoigner de sa foi. Le pèlerinage s’adresse à tous ceux qui sont concernés par la maladie, qu’ils soient touchés personnellement ou à travers l’histoire d’un proche.

En préparation de la cérémonie du vendredi 18 septembre, réunion à Saint-Brieuc, avec les membres de la délégation, le P. Michel Pagès, Aumônier national, et Gérard Robert, directeur du pèlerinage

Les visages de l’équipe d’animation

L’équipe d’animation regroupe le Père Michel Pagès, aumônier national, Gérard Robert, directeur du pèlerinage, Bernadette Douillet, présidente de l’hospitalité HLCE, le docteur Anne Favre, Médecin-chef du pèlerinage, Isabelle, responsable du pèlerinage des enfants et des jeunes, et Chantal Cornuault, de l’équipe liturgique.

Pour organiser le pèlerinage de Lourdes Cancer Espérance, l’association peut compter sur une équipe d’animation très soudée qui, tout au long de l’année, organise des réunions de travail et soutient les délégations chargées de préparer les cérémonies. Grâce à cette préparation de longue haleine, chaque pèlerinage s’inscrit dans la ligne pastorale définie par le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes.

Des bénévoles très engagés

Lourdes Cancer Espérance peut répondre à sa mission grâce à l’engagement de nombreux bénévoles. Cette mobilisation constitue un élément essentiel dans l’organisation du pèlerinage. Patrick Métois et son équipe aide les délégations à mettre en place les cérémonies sur le plan logistique. Il faut aussi réserver les salles auprès du Sanctuaire et constituer les dossiers qui seront remis aux pèlerins. Médecins, infirmières et hospitaliers veillent à assurer la sécurité et le confort des malades.

Le suivi médical des pèlerins

Le docteur Anne Favre, médecin-chef, est en contact avec les délégations pour traiter les dossiers médicaux avant d’accueillir les pèlerins à Lourdes, que ce soit à l’Accueil Notre-Dame ou dans les hôtels. Ces dossiers sont renvoyés au délégué, tenu à la confidentialité, afin que ce dernier puisse les adresser directement au médecin ou à l’infirmière qui accompagne le malade.

L’hospitalité HLCE

En juin 2008, une réunion extraordinaire du conseil d’administration de LCE a décidé de créer une « hospitalité Lourdes Cancer Espérance » (HLCE) au sein de l’association. Son objet est de regrouper les bénévoles qui, dans la durée, s’occupent spécifiquement des personnes malades du cancer venant en pèlerinage avec LCE, de favoriser leur recrutement, d’assurer leur formation, d’organiser leur service tout au long de l’année et particulièrement lors des pèlerinages. » En septembre 2019 une cérémonie a regroupé 10 hospitaliers et hospitalières qui, lors du pèlerinage, ont reçu un insigne mettant en lumière cet engagement. La condition requise était d’avoir servi au moins trois ans, et d’avoir rédigé une lettre de motivation.

La préparation des cérémonies

La force du pèlerinage de Lourdes Cancer Espérance est de proposer des cérémonies préparées chaque fois par des délégations différentes. Tout au long de l’année, le Père Michel Pagès, aumônier national, et Gérard Robert, directeur du pèlerinage, se rendent dans les délégations pour préparer les cérémonies. Chantal Cornuault, membre de l’équipe liturgique coordonne et rassemble tous les renseignements pour la constitution du livret destiné à l’évêque et aux animateurs. Il faut aussi élaborer le petit livret remis aux pèlerins à Lourdes.

La place de l’échange

Les pèlerins ont la possibilité de se rencontrer lors des « carrefours » qui sont une originalité du pèlerinage Lourdes Cancer Espérance : réunis autour d’une table, ils peuvent ainsi parler de la maladie et de la foi, en toute liberté et avec beaucoup de vérité. Souvent, ce moment très apprécié donne lieu à de belles rencontres et révèle des témoignages authentiques, où chacun peut puiser un grand réconfort dans une ambiance de fraternité.

Sacrements, piscines et chemin de croix

Lors du pèlerinage, des sacrements d’Eglise sont proposés. Le sacrement de l’onction des malades est vécu avec beaucoup d’émotion et de ferveur tant par ceux qui le reçoivent que par leurs accompagnateurs. D’autres rendez-vous sont au programme comme la possibilité de se baigner aux piscines ou de recevoir le sacrement de réconciliation. Les pèlerins sont aussi invités à participer à un chemin de croix, soit sur la prairie du Sanctuaire, soit sur la colline des Espélugues, soit dans un hôtel. Ce temps de recueillement peut être animé par un prêtre, un diacre, une religieuse ou un laïc.

La participation des enfants et des jeunes

Dans un groupe spécifique, les enfants et les jeunes vivent un pèlerinage adapté à leur rythme. Ils préparent chaque année une veillée festive présentée devant l’ensemble des pèlerins le vendredi soir, et ils participent à la célébration de l’envoi du samedi, avant le traditionnel lâcher de ballons.

Le programme du pèlerinage 2021 à Lourdes

En raison de la pandémie, le pèlerinage 2020 a dû être annulé. Un temps de prière «comme un clin d’œil» est proposé.  Le prochain pèlerinage se déroulera du mardi 14 au samedi 18 septembre 2021. Il sera présidé par Monseigneur Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier, et animé par Jean-Claude Gianada. Les célébrations seront préparées par la délégation de la Belgique (LCE Belgique), le mercredi ; de la Loire-Atlantique (LCE 44), le jeudi ; des Côtes d’Armor (LCE 22), le vendredi ; et la délégation du Finistère (LCE 29) avec le pèlerinage des enfants, le samedi.

Programme LCE 2021

Le thème pastoral du Sanctuaire de Lourdes : “Je suis l’Immaculée Conception” est prolongé en 2021. C’est un thème fondamental du message de Lourdes. Cette phrase prononcée par la Vierge, le 25 mars 1858, jour de l’Annonciation est une phrase incompréhensible pour Bernadette, mais elle fera vaciller le solide curé de Lourdes, l’Abbé Peyramale.

L’équipe liturgique, sous l’impulsion du Père Michel Pagès, Aumônier national de LCE a voulu donner un écho à ce thème, en lien direct avec les malades du cancer : « Quand on est beau au fond de soi, un jour ou l’autre, quelqu’un le voit ».