Dans les bras de Marie

L’Annonciation, mosaïque de la basilique du Rosaire, Lourdes (Photo P. Cabidoche D.R.)

Aujourd’hui 25 mars, c’est la  fête de l’Annonciation qui, pour nous chrétiens , est le commencement de tout. Ce soir les cloches de toutes les églises de France sonneront et nous allumerons des bougies à nos fenêtres pour nous unir à ce grand moment.

En quelques jours notre monde a basculé dans une tragédie sanitaire. Le Sanctuaire est fermé. C’est une première dans son histoire. Nous sommes isolés, confinés mais nous, la grande famille de LCE, nous sommes très près les uns des autres par la pensée et surtout par la prière. Nous avons le bonheur d’avoir la Foi, sachons remercier Dieu pour ce don .

Par son FIAT, Marie devient la première chrétienne.
Lourdes, mosaïque de la basilique du Rosaire (Photo P. Cabidoche D.R.)

On assiste à des initiatives extraordinaires. Les chapelains de Lourdes prient en continu à la Grotte. Il y a des chaines de « Je vous salue Marie ». Les plus jeunes viennent demander aux plus anciens s’ils ont besoin d’aide. Il y a de merveilleux témoignages de foi et de générosité et certains font preuve de beaucoup d’humour .

Quand nous aurons passé cette épreuve, plus rien ne sera comme avant, du moins peut-on l’espérer. Cette pandémie n’est-elle pas un signal, une occasion de vivre plus calmement, d’aller à l’essentiel. Nous nous rendons compte chaque jour qu’il y a beaucoup de choses dont nous pouvons nous passer.

Cette épreuve de l’épidémie et du confinement correspond avec le temps de Carême. Peut-être serait-il temps qu’il y ait un changement dans nos modes de vies et dans nos habitudes de consommation.

Le pèlerinage continue à se préparer. Le père Michel Pagès, notre aumônier national, Gérard Robert, notre directeur de pèlerinage aidés par Chantal Cornuault travaillent au montage des cérémonies ainsi qu’à la préparation du livret. Tout sera prêt pour septembre .

Dès que la fin du confinement, ma première sortie sera pour la Vierge Marie. J’apporterai à la Grotte toutes vos intentions que je déposerai entre ses bras et je la remercierai de nous avoir protégés.

Photo P. Cabidoche D.R.

D’ici là, je vous embrasse. Prions les uns pour les autres, prions les uns avec les autres et faîtes attentions à vous.

Marie-Claude Aizpurua

Présidente de LCE