Tous comblés de grâces

 

La délégation LCE 06 n’est pas revenue bredouille de ce pèlerinage mémorable. Le quatrième pour notre groupe mais le trentième pour Lourdes Cancer Espérance. Un anniversaire, mais aussi et surtout « une manifestation de la puissance d’amour de Dieu ».

Les « anciens » de LCE 06 n’auraient manqué pour rien au monde ce rendez-vous. Les quelques absents, contraints par une raison majeure, ont suivi sur Internet le déroulement des moments importants du pèlerinage. Quant aux « nouveaux », ils ont ajouté aux témoignages leur ressenti tout aussi ému, étonné, enthousiaste.

« Impressionnant…6700 pèlerins dans la basilique Saint Pie X ! » Michel et Claudie ajoutent : « un silence absolu, puis une animation musicale somptueuse, priante, entrainante… » Pour eux, « Lourdes est un lieu particulier où chacun après une pause, se dévoile, confie ses angoisses, mais aussi son espérance, sa foi, son attachement à la Vierge Marie. »

Yvette, nouvelle venue à LCE 06, dit franchement : « C’était formidable, j’aurais regretté de ne pas y être allée… Maintenant, je pense souvent à ce pèlerinage et au groupe si sympathique. »

Michèle, qui ne connaissait pas ce point fort de LCE, formule son enthousiasme en disant : « Un pèlerinage de folie, beaucoup de joies partagées, de l’amitié, des personnes rayonnantes malgré leur souffrance, des célébrations minutieusement préparées et très émouvantes (particulièrement l’Onction des malades qui a été un des moments forts du pèlerinage… Nous sommes revenu le cœur rempli de joie…Marie nous a comblés de grâces.»

Célébration d'envoi, le samedi 19 septembre (Photo J.-C. Bourdin)

Marie-France s’exprime aussi sur ce sacrement des malades qui a marqué tout le monde : « Quelle joie de pouvoir le recevoir entourés de tous ses frères et ses sœurs, plus ou moins émus ! Quelle force pour vivre le quotidien qui nous attend au retour. » Pour Raoul, c’est « l’apothéose, au cours de laquelle nombre de malades se « lâchent » et laissent s’écouler en pleurs toutes leurs émotions ».

Anne a même été « bouleversée par le sacrement reçu comme jamais auparavant d’un prêtre lui-mêe en fauteuil roulant, ayant les mots, les gestes, le regard de Jésus… »

D’autres circonstances intenses ont marqué les mémoires. Ainsi, Olivier se souvient des 45mn de sacrement de réconciliation avec un prêtre venu de loin, exprès pour confesser pendant 11h par jour !  « Il m’a tellement marqué par sa joie, son enthousiasme que j’en ai même parlé à table avec le groupe. Je découvre alors que nous sommes plusieurs à être ressortis transformés de son confessionnal. »

Les carrefours sont eux aussi des miroirs du vécu de chacun. Olivier raconte : « Une participante fait son premier pèlerinage avec circonspection, n’acceptant toujours pas sa maladie. Elle quitte la table de partage radieuse, rayonnante d’avoir trouvé ce qu’elle était venu chercher. »

Hélène entend que certaines personnes sont non seulement dans la maladie, mais aussi dans la détresse et l’abandon  de tout leur entourage. « Cela m’a brisé le cœur mais m’a réconforté aussi car je me sens protégée dans ma famille et les amis autour de moi. Donc, je ne me plaindrai plus… »

Dominique témoigne : « Les échanges, si enrichissants lors des carrefours, permettent à chacun de s’exprimer, sans risquer un jugement, une plainte, un recul. Quel bonheur !… »

Tout le monde se souvient des autres rendez-vous importants. Par exemple Claudie et Michèle : « La piscine a impressionné les pèlerins du groupe. Le silence et la foi profonde à la grotte, la procession mariale dans la prairie, une communion intime de tout un  peuple de de baptisés. »

Les couleurs de LCE continuent à flotter fièrement dans les cœurs des pèlerins

Plus généralement, le groupe LCE 06 a appris à se connaitre, s’est réjoui de se retrouver. Anne l’a ainsi vécu : « Les trajets en car ont permis des rencontres et des échanges souvent profonds avec des personnes anciennes ou nouvelles ».

Ainsi, nous avons fait la connaissance de Françoise et Igor, ce dernier vivant sa maladie dans une grande douleur mais avec le sentiment d’avoir trouvé dans LCE 06 une autre famille, une écoute, une sorte de sérénité. Tant de prières pour Igor n’ont pas été vaines…

Las ! Quelques semaines après son retour de Lourdes, le Seigneur a rappelé Igor à Lui. Très vite, trop vite mais dans la paix de son âme. Alors, LCE 06 a entouré Françoise et Mattias leur fils, leur ont témoigné son soutien, les ont écouté et leur a parlé. Françoise continuera avec sa foi vraie et profonde, sans Igor, mais comblée de grâces…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *