Rencontre de la délégation alsacienne

Nous étions fort nombreux en ce samedi ensoleillé du 24 mai, pour nous retrouver avec plaisir. Nous avions invité M. Jean-Claude JANSER de la Ligue contre le cancer :

Professeur Janser

Lors d’une intervention dynamique, le Professeur JANSER (chirurgien) présente les objectifs de l’association et ses missions.

«  Le partenariat entre la Ligue contre le cancer et LCE Alsace est solide et fidèle car les mêmes valeurs nous animent : le partage et laccompagnement »

Les actions de la Ligue portent trois missions statutaires :

1) L’aide à la recherche, par un soutien financier spécifique à 400 chercheurs.

2) La prévention, par des campagnes de prévention (tabac, alimentation etc.…), par l’organisation d’actions pour le grand public  telles que des campagnes de dépistages (cancer du sein, cancer du col de l’utérus…), par un « espace Ligue » qui favorise des réunions de convivialité, et par des actions de promotion de la santé.

3) Le soutien aux malades et aux proches assuré par une équipe de bénévoles et de professionnels. Diverses propositions existent :

– Des informations sociales et un accompagnement concernant l’accès aux soins, les questions professionnelles, les aides à domicile…

-Un soutien psychologique dans le respect de la confidentialité, des groupes de paroles animés par des psychologues une fois par mois, des conseils et des soins diététiques, esthétiques, du yoga.

Tous les services proposés par la Ligue sont gratuits, car  « il est du devoir de la Ligue contre le Cancer de ne laisser personne dans l’ignorance »

 85% des ressources de la Ligue viennent de la générosité des Bas-rhinois : « Merci pour votre soutien votre présence cet après-midi et lors des Relais pour la Vie ».

Quelques questions vont permettre à ceux qui le souhaitent d’avoir des informations plus précises.

– La question des « Médecines complémentaires » permet au Professeur Janser de préciser qu’en ce qui le concerne, ce type de traitement doit venir en accompagnement du traitement classique, et qu’il convient d’en informer le cancérologue. « Moi, je suis pour si cela fait du bien ».

– Un choc émotionnel (après un deuil, un chômage …) n’entraîne pas, de façon probante, un cancer, mais il peut y avoir une accélération d’un cancer « dormant ». Rappelons-nous que nous sommes tous « programmés » pour le cancer, mais que nous possédons tous des gènes « suppresseurs » de tumeurs.

 

Rendez-vous est donné à tous pour participer au « Relais pour la Vie » les 21 et 22 juin, à l’Espace W de WEYERSHEIM.

« 24h de course ou de marche au profit de la lutte contre le cancer »

Quel beau défi que cette année encore, de nombreux membres de LCE vont joyeusement relever !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *