PELERINAGE 2013

PELERINAGE LOURDES CANCER ESPERANCE 2013

Cette année encore un groupe de nivernais a participé au pèlerinage LOURDES CANCER ESPERANCE qui s’est tenu à Lourdes du 17 au 21 septembre.
Certes nous étions une petite goutte d’eau parmi les 5200 pèlerins présents mais nous avons malgré tout vécu ce pèlerinage avec beaucoup de ferveur et de chaleur.

Le thème était celui des pèlerinages de cette année : Lourdes, une porte de la foi.
« Ne soyez pas des hommes tristes, ne vous laissez pas allez au découragement » dit le pape François. Tout dans ce pèlerinage nous a éloignés de la tristesse et du découragement : la plus belle preuve d’espérance est à Lourdes auprès de Marie. Il nous faut toujours garder foi en la vie jusque dans la maladie.
Monseigneur Aillet, évêque de Bayonne qui présidait ce pèlerinage commente la première apparition en disant que c’est par le signe de la croix que tout a commencé à Lourdes, tout comme notre baptême. C’est ce signe de la croix qui nous ouvre les portes de la foi, les portes de la vie éternelle.

Tout au long de ce pèlerinage, Mgr Aillet a commenté ce thème de la foi autour de 4 axes :
– « Croire c’est faire confiance » : Dieu nous aime, il est un Père, il est attentif à ce que nous vivons. Il nous faut marcher avec lui sur ce chemin de patience et de persévérance à travers la prière. La foi nous ouvre à la solidarité en étant « des facilitateurs de la rencontre ».
– « Croire c’est s’appuyer sur quelqu’un : Seigneur sois mon rocher » : par le baptême et par l’eucharistie, le Seigneur ne nous laissera jamais seul. Il nous aide à porter nos épreuves
– « Croire, est-ce possible sans pardon ? » : Dieu est venu pour remplir la souffrance de sa présence. Jésus est venu vaincre le péché. Il assume la souffrance des hommes pour faire éclater le péché. Il nous donne sa force et sa confiance pour vivre l’épreuve.
– « Croire c’est aussi témoigner ». Au terme de ces 4 jours de pèlerinage, tous les visages sont rayonnants. Oui le Seigneur a bien ouvert les portes de la foi. Ces 4 jours doivent nous aider à retourner dans la vie ordinaire avec une foi et une force encore plus grandes, en recherchant toujours la présence de Dieu. Il nous faut maintenant être des témoins à partir de nos vécus et de vies pour annoncer la Bonne Nouvelle, témoins en vivant la maladie et en assistant les autres.

Que d’espérance dans ces messages de foi à travers les célébrations eucharistiques.
Pour approfondir encore notre foi, le sacrement de réconciliation nous a fait réfléchir sur nos manquements : manquements à la confiance, à la prière, à la joie, aux témoignages.

Un grand message d’espérance : la conférence du Dr Couderc, cancérologue à Tarbes. Le taux de guérison du cancer progresse, le taux de mortalité se stabilise. L’importance des facteurs de risque est prise en compte : le dépistage et les traitements évoluent. L’étude du génome est prometteuse même si des questions éthiques subsistent. Les réseaux régionaux de cancérologie se mettent en place pour permettre la prise en charge personnalisée des patients, en pluridisciplinarité des professionnels. Sans oublier le relationnel dans cette prise en charge : empathie, complicité et charité doivent être au cœur de la relation soignant-patient.

Les processions mariales et eucharistiques nous ont permis la prière et le recueillement. Les carrefours nous ont offert l’échange avec d’autres malades. La soirée d’amitié nous ont fait partager le rire et la spontanéité des enfants.

Mais le moment le plus fort d’espérance fut la célébration de l’Onction : « Par cette onction sainte, que le Seigneur en sa grande bonté, vous réconforte par la grâce de l’Esprit Saint. Ainsi vous ayant libérer de tous vos péchés, qu’Il vous sauve et vous relève ». Comment ne pas croire et espérer…

Si vous souhaitez partager ces moments avec les participants à ce pèlerinage, n’hésitez pas à rejoindre la délégation LCE 58. La projection du film de ce pèlerinage aura lieu début 2014. Vous pouvez joindre la déléguée pour la Nièvre au 03 86 36 81 57
PELERINAGE LOURDES CANCER ESPERANCE 2013

Cette année encore un groupe de nivernais a participé au pèlerinage LOURDES CANCER ESPERANCE qui s’est tenu à Lourdes du 17 au 21 septembre.
Certes nous étions une petite goutte d’eau parmi les 5200 pèlerins présents mais nous avons malgré tout vécu ce pèlerinage avec beaucoup de ferveur et de chaleur.

Le thème était celui des pèlerinages de cette année : Lourdes, une porte de la foi.
« Ne soyez pas des hommes tristes, ne vous laissez pas allez au découragement » dit le pape François. Tout dans ce pèlerinage nous a éloignés de la tristesse et du découragement : la plus belle preuve d’espérance est à Lourdes auprès de Marie. Il nous faut toujours garder foi en la vie jusque dans la maladie.
Monseigneur Aillet, évêque de Bayonne qui présidait ce pèlerinage commente la première apparition en disant que c’est par le signe de la croix que tout a commencé à Lourdes, tout comme notre baptême. C’est ce signe de la croix qui nous ouvre les portes de la foi, les portes de la vie éternelle.

Tout au long de ce pèlerinage, Mgr Aillet a commenté ce thème de la foi autour de 4 axes :
– « Croire c’est faire confiance » : Dieu nous aime, il est un Père, il est attentif à ce que nous vivons. Il nous faut marcher avec lui sur ce chemin de patience et de persévérance à travers la prière. La foi nous ouvre à la solidarité en étant « des facilitateurs de la rencontre ».
– « Croire c’est s’appuyer sur quelqu’un : Seigneur sois mon rocher » : par le baptême et par l’eucharistie, le Seigneur ne nous laissera jamais seul. Il nous aide à porter nos épreuves
– « Croire, est-ce possible sans pardon ? » : Dieu est venu pour remplir la souffrance de sa présence. Jésus est venu vaincre le péché. Il assume la souffrance des hommes pour faire éclater le péché. Il nous donne sa force et sa confiance pour vivre l’épreuve.
– « Croire c’est aussi témoigner ». Au terme de ces 4 jours de pèlerinage, tous les visages sont rayonnants. Oui le Seigneur a bien ouvert les portes de la foi. Ces 4 jours doivent nous aider à retourner dans la vie ordinaire avec une foi et une force encore plus grandes, en recherchant toujours la présence de Dieu. Il nous faut maintenant être des témoins à partir de nos vécus et de vies pour annoncer la Bonne Nouvelle, témoins en vivant la maladie et en assistant les autres.

Que d’espérance dans ces messages de foi à travers les célébrations eucharistiques.
Pour approfondir encore notre foi, le sacrement de réconciliation nous a fait réfléchir sur nos manquements : manquements à la confiance, à la prière, à la joie, aux témoignages.

Un grand message d’espérance : la conférence du Dr Couderc, cancérologue à Tarbes. Le taux de guérison du cancer progresse, le taux de mortalité se stabilise. L’importance des facteurs de risque est prise en compte : le dépistage et les traitements évoluent. L’étude du génome est prometteuse même si des questions éthiques subsistent. Les réseaux régionaux de cancérologie se mettent en place pour permettre la prise en charge personnalisée des patients, en pluridisciplinarité des professionnels. Sans oublier le relationnel dans cette prise en charge : empathie, complicité et charité doivent être au cœur de la relation soignant-patient.

Les processions mariales et eucharistiques nous ont permis la prière et le recueillement. Les carrefours nous ont offert l’échange avec d’autres malades. La soirée d’amitié nous ont fait partager le rire et la spontanéité des enfants.

Mais le moment le plus fort d’espérance fut la célébration de l’Onction : « Par cette onction sainte, que le Seigneur en sa grande bonté, vous réconforte par la grâce de l’Esprit Saint. Ainsi vous ayant libérer de tous vos péchés, qu’Il vous sauve et vous relève ». Comment ne pas croire et espérer…

Si vous souhaitez partager ces moments avec les participants à ce pèlerinage, n’hésitez pas à rejoindre la délégation LCE 58. La projection du film de ce pèlerinage aura lieu début 2014. Vous pouvez joindre la déléguée pour la Nièvre au 03 86 36 81 57

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.