LCE 29 au Pardon des Malades à Sainte-Anne la Palud

Le dimanche 9 Juin 2013 se déroulait à Sainte-Anne la Palud ( Sud Finistère ) le Pardon des Malades du Diocèse de Quimper et Léon, organisé par la Pastorale de la Santé. LCE 29 a, depuis le mois de novembre, participé à l’élaboration de cette journée. Chaque Pardon à Sainte-Anne la Palud rassemble de très nombreux fidèles : cars et voitures remplissent les champs alentours. Ce dimanche, un car s’est tout spécialement déplacé depuis la Charente-Maritime ! De plus, le délégué LCE 75 et son épouse nous ont fait l’honneur de participer à cette journée.

 

MATINEE

Le matin se tenait la Messe, à 11h00, célébrée par Monseigneur Jean-Marie LE VERT, Evèque du Diocèse de Quimper et Léon. Chaque mouvement acteur de la Pastorale de la Santé était représenté lors de la procession d’entrée :

Service évangélique des malades, Soignants Chrétiens, Aumônerie Hospitalière, Lourdes Cancer Espérance, Amitié Espérance, Communauté des personnes sourdes et malentendantes ; les Hospitalités Notres-Dame de Lourdes, Montfortaine et du Rosaire ; le Service des Pèlerinages, Fraternité Saint Jean-Baptiste, Fraternité des Personnes Malades et Handicapées et Chrétien Sida

 

APRES-MIDI

Après le pique-nique partagé dans la convivialité ( merci aux pâtissières ), nous nous sommes retrouvés pour les Vêpres, célébrées par le Vicaire Général du Diocèse de Quimper et Léon, le père Jean-Paul LARVOL. Les Vêpres étaient en lien avec le chapitre 25 de l’Evangile selon Saint Matthieu. Une animation de la Pastorale était proposée en premier lieu, en trois étapes.

Un panneau avec des lunettes noires.  » Devant nous ces lunettes noires qui cachent notre regard ! Au fur et à mesure de notre méditation, nous allons dévoiler ce regard, décider ensemble d’ouvrir nos yeux sur nos frères, sur le monde. Changer notre regard pour découvrir le Christ, présent en chacun de nos frères.  »

 

__1° Etape :  » J’ai eu faim et soif et vous ne m’avez pas donné à manger et à boire ». __

Matthias, LCE 29 : « Dans notre monde d’aujourd’hui il y a des personnes qui vivent de telles situations ! Des hommes et des femmes meurent de faim, d’autres ne voient plus clair dans leur vie, se sentent inutiles, sont mis de côté exclus au bord du chemin. Souvent nous ne nous croisons pas car nous sommes dans un monde hermétique. Parfois nous nous croisons.

Que vivent-ils ? en ai-je une idée ? Qui prête attention à nos situations difficiles ? Qui peut redonner place à chacun ? Apaiser sa faim et étancher sa soif ?

 » Personne n’est trop pauvre pour n’avoir rien à partager. « 

Puis, un intervenant  de Diaconia. Tous les deux ont ensuite enlevé la première bande noire cachant le regard sous les lunettes.

___2° Etape :  » J’étais un étranger et vous ne m’avez pas accueilli, nu et vous ne m’avez pas vêtu « . ___

Des intervenants de l’Aumônerie Hospitalière et d’Amitié Espérance ont enlevé le deuxième bande.

___3° Etape :  » J’étais malade et prisonnier et vous ne m’avez pas visité « .___

Jeannine, LCE 29 :  » Quand la maladie frappe, parfois lourdement, elle risque d’isoler et de décourager… Des rencontres d’amitié et de prière à Lourdes lors du pèlerinage ou chez nous en cours d’année, aident à sortir de l’isolement et à retrouver le goût de vivre et d’espérer. « 

Puis, une intervenante de la Fraternité des personnes Malades et Handicapées. Elles ont ensuite enlevé la dernière bande, dévoilant ainsi le regard.

 Le Saint Sacrement arrive en procession.

Le célébration s’est terminée par un chant cher à nos coeurs Bretons : Da feiz on Tadou kozh ( A la Foi de nos ancêtres ) dont le refrain traduit est :

 » A la Foi de nos ancêtres, nous enfants de la Bretagne, nous serons toujours fidèles !

Pour la Foi de nos ancêtres, autour de cette bannière nous serons tous unis !

Foi bien aimée de nos pères, jamais nous vous renierons, plutôt mourir ! « 

____________________________

Le panneau LCE 29. Au recto et au verso, une phrase de Saint Camille de Lellis ( que nous pouvons retrouver à Lourdes, sur la terrasse de l’Accueil Notre-Dame ) :

 » Aimer, Servir, Consoler, Soigner les malades sans distinction de personnes, parce que Dieu le veut ainsi. « 

____________________________

UN PEU D’HISTOIRE … SAINTE-ANNE LA PALUD

Selon la légende, Sainte-Anne alors enceinte de la Vierge Marie, fût chassée de son domicile par son époux, un Seigneur tyrannique. Sur la mer, une lueur l’attira : une barque avec à son bord un ange. Il la conduisit jusqu’en Judée où elle mit au monde sa fille. Elle revint en Bretagne et reçut bien après son retour la visite de son petit-fils. Jésus venait demander la bénédiction de sa grand-mère avant de prêcher l’Evangile.

Très vénérée en Bretagne, Sainte-Anne est la  » grand-mère des Bretons « .

3 Responses

  1. Merci de nous faire Vivre ces regards…
    « Tu m’as dit que les yeux étaient reflets de l’âme… »
    Alors n’ayons pas peur! et que nos regards soient à chaque instant : Miroir de Dieu.
    Affectueusement à LCE 29.
    Agnès

    1. Merci de nous faire Vivre ces regards Tu m’as dit que les yeux étaient reflets de l’âme Alors n’ayons pas peur! et que nos regards soient à chaque instant : Miroir de Dieu. Affectueusement à LCE 29. Agnès

  2. Merci pour ce témoignage: signe d’une réelle intégration de votre délégation dans votre diocèse.

    Qui a des yeux pour voir, ne peut que se rendre compte de votre sincérité dans ce désir de faire vivre votre délégation dans l’esprit de LCE.

    Ce nouveau départ ne peut être qu’une grande ESPERANCE pour les malades du Finistère qui auront le désir d’adhérer.

    Mon amitié à tous. Marie-Claire la déléguée des « Jeunes et des Enfants »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *