Journée d’amitié au Mont Ste Odile

Mont Sainte Odile

C’est plus de 120 membres de LCE 67 qui se sont retrouvés avec bonheur sur la « montagne sacrée » des Alsaciens, le Mont Sainte Odile. Après avoir  prié tous ensemble en la basilique dédiée à notre Sainte alsacienne si vénérée, nous avons partagé de bons moments de retrouvailles et de convivialité. L’après midi le Père Bernard DUREL, dominicain, nous a présenté: « la méditation dans l’esprit du Zen », fruit d’une longue expérience personnelle.

Avant cette intervention, le recteur du pèlerinage, le Père Patrick KOEHLER, nous a fait la joie de nous accueillir avec ces mots qui nous ont été droit au cœur : « Je suis ravi de vous accueillir, vos visages souriants rendent hommage à Sainte Odile », puis il nous a redit les mots de la Sainte : Nous sommes dans la main de Dieu, soyons sans inquiétude, ni pour aujourd’hui, ni pour demain ».

Le Père Bernard DUREL nous a présenté avec douceur et conviction, ce qu’est la méditation dans l’esprit du Zen.

Conscient de l’éloignement de beaucoup d’entre nous des spiritualités venues d’Asie, il nous a rappelé brièvement la vie du Bouddha, dit « l’Eveillé ». Ce prince qui, ayant pris conscience des souffrances et des misères de ce monde, s’est éveillé à cette vérité : la cause de la souffrance, c’est l’attachement à tout ce qui est impermanent. Le Zen  se met en place au XIIème siècle au Japon et y devient une importante tradition. En Europe, le recul des religions traditionnelles laissé ouvert un espace sur les pratiques orientales, dont le Zen.

La méditation dans l’esprit du Zen  permet d’unifier toute notre personne. Le point de départ de la motivation est de s’enraciner dans une situation de détresse, manque de transparence à l’être. Les bonnes choses de la vie sont là, présentes, et je n’y ai pas accès !

Il convient alors  de reprendre contact avec mon « moi » et la pratique du Zen peut nous y aider. 25 minutes par jour de méditation peuvent suffire pour s’unifier. Quelques postures simples nous aident à reprendre contact avec nous-mêmes. L’immobilité, le non faire, l’écoute de son inspiration et de son expiration, c’est cela la pratique du zazen, et il n’y a pas d’âge pour méditer.

Pour le croyant, la pratique de la méditation Zen porte des fruits en trois dimensions :

La revalorisation du corps, une autre lecture de l’Evangile et enfin une ouverture certaine aux grands mystiques.

Le Père Bernard DUREL s'installe sur la table pour nous montrer une posture !

La pratique du Zen, cette méditation en pleine conscience, va nous aider à entrer dans la contemplation et à  approfondir notre expérience spirituelle.

Bravo au  Père Bernard DUREL qui n’a pas hésité à payer de sa personne pour nous montrer quelques postures « pour s’asseoir et respirer sans douleur.

C’était une belle et enrichisante rencontre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *