Journée d’amitié du 27 03 2022 à Antigny

Nous sommes accueillis à Antigny ce dimanche 27 mars par un beau soleil printanier, toutefois avec une température un peu fraiche. Il est vrai que nous avancé nos montres d’une heure. Personne n’est en retard et c’est une assemblée nombreuse qui se rassemble devant l’Eglise, heureuse de se retrouver. Ces retrouvailles se font dans la joie et la bonne humeur. Les sourires cachés derrière les masques se lisent dans les regards, mais prudence reste de mise. C’est près de 240 personnes qui, après ces deux années de reports et d’annulations participent à cette journée départementale.
Puis la messe nous réunit en communion avec les paroissiens d’Antigny. La célébration est présidée par Mgr Jacolin qui nous fait l’honneur de sa présence. Il est assisté du Père André Roy et du Père André Brémand.
L’évangile du jour nous relate la parabole de l’enfant prodigue.
Dans son homélie, le Père André Roy met l’accent sur l’importance du père et nous fait penser à Dieu qui est un père pour nous, à son amour inconditionnel qui respecte notre liberté.
• Un père dans la joie de voir sa famille réunie.
• Un père qui ne cherche pas à nous retenir si nous quittons la maison en oubliant que nous sommes aimés de lui.
• Un père qui espère notre retour.
Laissons-nous toucher par notre Dieu, par son amour qui espère et qui pardonne.
Prenons le chemin du retour jusqu’au pardon qui réconcilie, c’est ce que nous invite à faire le Père Roy dans son homélie.

A la sortie de l’église avec ce beau soleil, suit la traditionnelle photo avant de rejoindre la salle. En quelques mots Mr le maire nous présente sa commune, puis vient l’heure du repas auquel viennent se joindre Père Michel Grolleau curé de la paroisse et le Père Roland Gautreau (notre aumônier) qui étaient retenus ce matin par leurs obligations paroissiales.

Après quelques infos données par Michelle sur les prochains événements prévus (sortie Rochefort en mai et bien sûr du pèlerinage en septembre) l’après-midi se poursuit animé par les Baladins de l’amour, Chantal Deschamps et son mari qui font chanter l’auditoire avec des airs connus de tous.
Avec le père Roland nous terminons par la prière pour les malades et le monde qui va si mal. Chantal Deschamps entonne l’Ave Maria.
Un goûter est servi avant que chacun ne reprenne le chemin du retour avec dans le cœur la joie de cette journée de retrouvailles, mais nous n’oublions pas tous ceux qui n’ont pas pu se joindre à nous en raison de leur maladie, ou tout autre empêchement, nous leur disons à bientôt.

Marie Renée

One Response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.