Pèlerinage LCE 13 à Cotignac

LCE13 à Cotignac du 9 au 12 septembre 2021

Le groupe LCE13 devant le Sanctuaire de Notre Dame de Grâces

Nous avons organisé un court pèlerinage du 9 au 12 septembre 2021 à Cotignac où nous avons été accueilli par les frères de Saint Jean.
Nous avions organisé un programme en concertation avec le Frère Hubert Marie et notre aumonier le Père Jean-Pol Lejeune.

Apparition de Marie

« Siou la Viergé Mario. Vaï diré ei capelan et ei Consé dé Coutigna, de mi basti, eici, une capello souto lou Voucablé dé Nostro Damo deï Gracis et que li vingoun in proucessioum per recubré leï doun que vouali espandi. »

« Je suis la Vierge Marie. Allez dire au clergé et aux Consuls de Cotignac de me bâtir ici même une église, sous le vocable de Notre-Dame de Grâces et qu’on y vienne en procession pour recevoir les dons que je veux y répandre. »

C’est ainsi que la Sainte Vierge s’est adressé à un certain Jean de la Baume, bûcheron, en août 1519.
Celui-ci était en train de prier dans un bois de chênes verts lorsque lui apparait Marie, debout, l’enfant Jésus dans les bras et entourée de l’archange Michel et de Saint Bernard.

Jean n’en fait rien et revient le lendemain au même endroit et de nouveau Marie lui apparait et lui redonne le même message.

Il se précipite alors porter le message qui a été bien entendu puisque dès le 14 septembre suivant, la première pierre de l’Eglise demandée par Marie est posée.

Apparition de Joseph

« léu siéu Jousè ; enlevo-lou rouca e béuras. » 

le 7 juin 1660, Gaspard Ricard, jeune berger est en train de garder son troupeau sur le mont Bessillon à 3km et demi du lieu de l’apparition de Notre Dame de Grâces en 1519. Il est une heure de l’après-midi, il fait une chaleur torride. Le berger est couché à terre accablé de chaleur et mourant de soif. Un vieillard de belle stature lui apparaît et lui dit en provençal: « léu siéu Jousè ; enlevo-lou rouca e béuras. » 

Je suis Joseph, soulève ce rocher et tu boiras.

La pierre indiquée est lourde, Gaspard hésite mais Joseph réitère son ordre. Gaspard soulève la pierre non sans mal et une source apparaît à laquelle il s’abreuve. Deux heures plus tard il donne la nouvelle au village, les habitant viennent nombreux découvrir cette source donnée par Saint Joseph.

Notons que cette apparition se produit au même moment où le Roi Louis XIV qui a alors le même age que Gaspard, vient en visite à Cotignac pour remercier la Vierge de lui avoir donné naissance.

Nous avons là un message de la puissance de la Sainte Famille.

La Sainte Famille

Cotignac c’est la présence forte de la Sainte Famille. C’est le seul endroit au Monde où sont apparus Marie, Jesus et Joseph.

Beaucoup de couples y viennent demander de l’aide pour avoir des enfants.

Accueil par les Frères de Saint Jean

Nous remercions les frères pour leur accueil et leur aide à organiser notre pèlerinage.

Le frère Augustin Marie nous a accompagné pour chaque étape de notre pèlerinage et a été aux petits soins !

Le parcours des Saints

Les saints, bien que pécheurs comme nous, ont laissé le Saint-Esprit, à travers ses sept dons, s’emparer progressivement de toute leur vie afin de vivre des béatitudes. Ainsi, ils illustrent de façon visible celui qui agit en nous de façon invisible. C’est Marc qui nous a présenté ce parcours.

Enseignement sur Saint Joseph

Pendant une heure, le frère Marie Jean nous a expliqué l’histoire de Saint Joseph et nous avons pu échanger avec lui. Un bon moment animé par un frère très sérieux et très drôle en même temps.

L’hôtellerie et le Sanctuaire en images

Un lien avec l’Histoire de France

En 1637, deux cent ans après la mission extraordinaire de sainte Jeanne d’Arc, la continuité de la lignée royale catholique française est de nouveau dramatiquement menacée. Louis XIII, dit « le Juste », est roi de France, marié avec Anne d’Autriche depuis 22 ans. Ils vivent une grande épreuve car après 22 années de mariage, ils ont été affligés par plusieurs fausses couches mais attendent toujours la naissance d’un héritier pour la couronne, d’un dauphin.

Parmi les miracles accordés par la Vierge Marie, le plus connu est celui de la naissance du roi Louis XIV le 05 septembre 1638. 
En effet, après 22 ans de mariage, en 1637, le couple royal, Louis XIII et Anne d’Autriche, restait sans héritier. Or, dans la nuit du 3 novembre 1637, la Vierge Marie, tenant en ses bras un enfant qu’elle disait être le Dauphin apparut par trois fois à un religieux des Augustins de Montmartre, le Frère Fiacre. 

Elle lui montra l’intérieur de l’église de Notre-Dame de Grâces à Cotignac, ainsi que, sur le maître-autel, le tableau à son image et lui dit que la France aurait un héritier du trône, si la reine faisait célébrer trois neuvaines de prières, à Notre-Dame de Grâces de Cotignac, à Notre-Dame de Paris et à Notre-Dame des Victoires à Paris. Ne pouvant aller immédiatement en Provence, le Frère Fiacre fit à Paris les trois neuvaines dont la dernière se termina le 5 décembre 1637 : exactement neuf mois après, naissait le Dauphin.
L’année de la naissance de son fils, Louis XIII fit le vœu de consacrer sa personne, son trône et la France à la Vierge Marie. 
Le 20 février 1660, Louis XIV vint à Cotignac, au Sanctuaire Notre-Dame de Grâces, remercier la Vierge Marie du don de sa naissance. Poursuivant son voyage, il arriva, le 7 juin, à Saint-Jean-de-Luz, pour y rencontrer son épouse la reine Marie-Thérèse. Ce même jour, 7 juin 1660, saint Joseph apparaissait à un berger nommé Gaspard et lui indiquait un endroit où se trouvait une source afin qu’il puisse étancher sa soif.

L’ascension du mont Bessillon

C’est 3km et demi à parcourir, en montée. Nous avons eu deux courageux, notre Père Jean-Pol et Armand qui ont tenté l’ascension, bravo à eux.

Le reste du groupe s’est organisé en voiture mais il a tout de même fallut gravir les 200 derniers mètres à pied:

La source de Joseph

Nous avons profité d’un temps avant les vêpres, le Père Jean-Pol nous a parlé d’un passage de la Bible et nous avons pu échanger:

Groupe de paroles autour du Père Jean-Pol

Conclusion

Nous avons terminé notre séjour par une très belle messe du dimanche en extérieur devant la chapelle.

Quelques commentaires de pèlerins

Quelques jours de pélé pour avoir le coeur réconforté. Lorsqu’Abraham se laisse rencontrer par les trois hommes qui viennent vers lui sous les chênes de Mambré pour lui annoncer que Sarah sa femme portera la vie, (cfr le texte de la Genèse au chapitre 18), Abraham court à l’entrée de la tente pour les accueillir. Ces trois hommes viennent de la part du Seigneur, ces trois sont le Seigneur. Abraham a ces belles paroles pour eux : « Voici un peu d’eau pour vous lavez les pieds couchez-vous à l’ombre de cet arbre pour vous reposer; moi, je vais vous apporter un morceau de pain pour vous réconforter le coeur ». C’est en quelque sorte , ce que nous avons vécu lors de notre petit pèlerinage à Cotignac : le Seigneur est venu vers nous, discrètement mais réellement pour nous réconforter le coeur. La beauté de la nature, l’accueil des frères, le silence et le calme, l’amitié et les rencontres entre nous, les temps de prière, les temps de détente, …et le souffle discret de l’Esprit de Dieu en nous …, tout cela nous a été donné pour nous fortifier et nous réconforter le coeur. Alors c’est un grand merci que nous laissons monter les uns pour les autres. Oui, Dieu est bien le Dieu de la Vie.

Père Jean Pol Lejeune. Aumônier LCE13.

« Notre pèlerinage à Notre Dame de Grâces a été une réussite.
L’accueil des frères a été très chaleureux, ils ont partagé avec nous de
bons et beaux moments.
Le thème de la Sainte Famille était très intéressant. Pour ma part j’ai beaucoup apprécié les commentaires sur St Joseph.
Nous avons partagé des temps forts en priant, en nous recueillant. En célébration tous ensembles.
Avec l’espoir de pouvoir se retrouver à Lourdes l’an prochain. » Liliane.

« Même si la pandémie ne nous a pas permis de nous rendre à Lourdes.
La force de la prière nous unit à Notre Dame de Grâces.
Nous avons besoin des uns et des autres.
Merci pour ces belles journées. » Dany.

« Je suis très heureux d’avoir pu passer ce mini pèlerinage à Notre Dame de Grâce. Nous avons eu un accueil merveilleux de la part des Frères de St Jean. Je tiens personnellement à leurs dire merci. Ce que nous avons vécu dans la prière, unit profondément tous les membres du LCE. Je pense à chacun d’entre vous et vous dis à bientôt. » Père André.

2 Responses

  1. Je remercie tous les pèlerins qui sont allés à Cotignac, cela permet d’y participer. Les témoignages font du bien en espérant que l’on pourra aller à Lourdes l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.