La délégation 06/83 en pèlerinage à St Maximin

Pour 4 jours, du 10 au 13 septembre 2021, les pèlerins privés de Lourdes cette année deviennent pèlerins de ST Maximin-La Sainte-Baume. C’est en effet un petit groupe de 19 personnes qu’accompagnent Brigitte Grandou notre responsable et Thierry son époux dans ce beau monastère confortable des sœurs dominicaines.

Nous sommes chaleureusement accueillis par une religieuse qui n’est que sourire. C’est un lieu de paix, de prière, de sérénité où l’on savoure le confort moderne puisque l’endroit n’a que 11 ans d’existence pour le bâtiment principal et 6 ans pour le second. Un paysage verdoyant qui invite à l’oraison et à la méditation. La vie y est rythmée par les nombreux offices des moniales auxquels nous sommes invités, dès 5h30 le matin !

La délégation 06/83 à St Maximin la Ste Baume

En ce vendredi 10 septembre, après l’installation dans les chambres, les vêpres. Nous découvrons la chapelle où se rassemblent une vingtaine de moniales dans le chœur. Et dès la première minute, nous sommes transportés par leurs chants si purs, elles nous portent dans la prière. Pour ceux qui le souhaitent, l’adoration au Saint Sacrement suit la célébration des vêpres.

Puis nous prenons le repas en commun et la vaisselle à notre charge, devient à chaque repas un grand moment d’échanges et de rigolade.

Après le dîner, le père Jean-Louis GAZZANIGA, notre Aumônier, nous fera un apport très précieux sur l’histoire de Marie-Madeleine et ses nombreuses citations dans les Evangiles, plus que la Ste Vierge et les Douze, alors que nous connaissons si peu cette grande sainte et dont St Maximin est le berceau de la fin de sa vie terrestre.

Pour nombre d’entre nous, nous découvrons la place importante de Marie-Madeleine dans les Evangiles. Elle y est citée 13 fois et figure dans les 4 Evangiles. Cette femme pécheresse élevée au rang d’apôtre est celle qui verra le Christ Ressuscité au tombeau. Dans notre monde blessé, elle témoigne que le Christ l’a libérée de l’emprise du mal (Mgr Rey).

Le lendemain, après le petit déjeuner nous montons en voiture jusqu’à La Ste Baume où se trouve la grotte où la Tradition situe le lieu où a vécu Marie-Madeleine.

Nous sommes accueillis chez les Frères Dominicains et nous assistons à la messe au couvent.

La grotte où a vécu Ste Marie-Madeleine depuis la plaine

Après le repas, un film sur Marie-Madeleine est projeté pour ceux qui ne souhaitent pas monter jusqu’à la grotte qui se situe à 4 kms et 300m de dénivelé plus haut par un large sentier très escarpé au milieu d’une forêt séculaire. Une sorte de Chemin de Croix pour certains (certaines)…Mais l’effort est largement récompensé par une vue imprenable sur tout le massif et en particulier la montagne Ste Victoire qui nous fait face dans toute sa splendeur, le temps est magnifique. Un Frère Dominicain nous accueille et nous précise que leur installation ici date de 1295 et va de pair avec la fondation du couvent de St Maximin où Charles II avait découvert en 1279 les reliques de Sainte Marie-Madeleine. Ils sont les gardiens du site. L’histoire de l’installation de Marie-Madeleine nous est précisée avec beaucoup de passion. Marie-Madeleine s’établit pour plusieurs années dans cette grotte pour y finir sa vie après être arrivée en compagnie de Lazare son frère et de sa sœur Marthe aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

Une journée très remplie…

Dimanche matin la messe chez nos sœurs du Monastère est un enchantement. Leurs voix cristallines qui sont accompagnées par quelques instruments de musique sont des moments de grâce et la prière est vraiment intense.

Puis à l’office de Tierce, 5 d’entre nous reçoivent le sacrement des malades par le Père GAZZANIGA. Les moniales les entourent. Un moment d’intense émotion qui ne laisse personne indifférent. Une communion de prière qui nous unit à ceux qui souffrent dans leur corps et leur esprit. Chapelet et repas suivent cette célébration. Temps libre pour l’après-midi dont balade au milieu des vignes qui entourent le monastère. Avant les Vêpres, Sœur Marie-Dominique nous a témoigné de la place de Ste Marie-Madeleine au nom de toute la communauté: un très beau partage car elle a répondu avec le sourire à toutes les questions que nous n’avons pas manqué de lui poser sur la vie monastique….

Le sacrement des malades pour 5 pèlerins

Lundi matin, après l’office et le petit déjeuner, nous partons en voiture pour la visite de la basilique de St Maximin où nous attend le Père Florian Racine, curé de St Maximin. Nous découvrons, pour certains, cette basilique inachevée. Commencée en 1295 sur ordre de Charles II, les travaux sont interrompus en 1592 et le portail ainsi que la grande entrée ne seront jamais édifiés. Elle abrite le reliquaire du crâne de Marie-Madeleine qui se trouve dans la crypte. La Chaire est une merveille, sculptée de scènes relatant les évocations de Marie-Madeleine dans les Evangiles. Les orgues sont monumentales et nous aurons le plaisir de les entendre retentir à la fin de notre visite.

Le Père Racine nous parlera longuement de Marie-Madeleine et de son importance dans la tradition chrétienne. Elle est celle qui a aimé Jésus d’un amour d’amitié unique qu’il ne faut pas avoir peur d’assumer. L’image sulfureuse est récente et n’a aucun fondement. Elle reçoit le nom d’apôtre des apôtres. Elle incarne le repentir et la confiance. Sa conversion est une manifestation de confiance.

A l’entrée de la Basilique de St Maximin

Après cette visite, nous reprenons le chemin du Monastère pour y déjeuner et nous dire adieu.

Chacun repartira avec le sentiment d’avoir vécu ces quelques jours « en famille ». Une grande solidarité dans les moments difficiles de certains, un véritable accompagnement spirituel tout au long de ce pèlerinage qui se poursuivra bien après notre retour.

Un immense merci à Brigitte qui est à l’initiative de ce séjour, ainsi qu’aux religieuses pour leur chaleureux accueil.

A l’unanimité, l’expérience est à renouveler !

Brigitte (une autre)

2 Responses

  1. Compte rendu parfait de ces journées riches d’enseignements divers. Grâce soit rendue aux sœurs dominicaines et à tous ceux qui ont contribué à rendre possible ce séjour .
    A renouveler !

  2. un grand MERCI de nous avoir raconter votre pèlerinage c est agréable de profiter de tous ces moment intenses
    de ces malades et amies et amis LCE ce partage et récit de votre rencontre nous a permis de connaitre cette MARIE MADELEINE et ce site magnifique que vous avez visiter encore MERCI a vous tous Jocelyne CASTETS LCE 40

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *