Une journée avec Stan Rougier


LCE 33: Stan Rougier parmi nous le 20 mars.

Le mardi 20 mars, à l’occasion de notre journée d’amitié et de réflexion, nous avons eu la

grande joie d’accueillir Stan Rougier au Centre Beaulieu.
Ces derniers mois, beaucoup de nos amis ont dû affronter de mauvaises nouvelles, des traitements lourds, des départs difficiles. Aussi le thème choisi  » Comment croire en un
Dieu Tout-Puissant et Tant Aimant au milieu des difficultés et souffrances du monde » parlait-il à chacun de nous.

Une vie si riche ne pouvait se traduire par une conférence banale. Bien au contraire. Un entretien à bâtons rompus s’engagea par un regard sur  ce qui nous environnait: Christ en Croix et tableau de Jésus calmant la tempête.
Pour le Fils crucifié une citation de Claudel  » Jésus n’est pas venu pour supprimer la souffrance mais pour la remplir de sa Présence ».
Et Jésus calmant la tempête attend de ses apôtres, de chacun de nous, un acte de foi. Cela peut nous apporter un éclairage.

Le Christ nous invite à nous dégager du pessimisme triste, du regard négatif sur la vie répandu par Emile Cioran et le texte de 300 athées du Dictionnaire de l’athéisme.

Jeune, Stan Rougier a été marqué par la souffrance de sa mère victime d’une grave maladie. Puis à vingt ans, infirmier, il se penche sur le calvaire des grands brûlés auxquels il prodigue ses soins à Bobo Dioulasso.

Le Christ, au long des évangiles, dit que la souffrance n’est jamais une punition, qu’elle ne dépend  ni de la conduite des parents, ni de celle du malade. Sa réponse est la guérison.

L’ Evangile de Jean chap16  v 21-22, traduit le bonheur d’une naissance après les douleurs de l’accouchement. Dans la détresse, nous pouvons nous poser une question: que suis-je en train d’accoucher?

Certains témoignages sont significatifs.
Citons, pour commencer, celui de  Jacques Lebreton, blessé à Londres à 18 ans au début de la Seconde Guerre Mondiale, qui perd ses deux mains et sa vue :  » Être privé de ses mains et de ses yeux n’est rien, mais être amputé de Dieu est terrible ». Jacques Lebreton ne se décourage pas et pense que tout homme est appelé à se dépasser pour réussir son existence, chaque homme est condamné à l’ Espérance. La foi est pour lui une rencontre, pas une capitulation devant le problème. «  La souffrance est l’autre versant de la croissance, il faut souffrir pour grandir ». Rayonnant, il témoigne de sa joie de vivre.
Anne- Dauphine Julliand, auteur de « Deux petits pas sur le sable mouillé », est la maman de deux fillettes atteintes d’une maladie génétique et dont l’une est décédée. » Dieu n’est pas le spectateur de nos souffrances, Il les vit avec nous, Il marche à nos côtés … et lorsque nous n’arrivons plus à marcher, Il nous porte sur son dos. Croire, c’est faire cette expérience qu’à certaines heures sombres de notre vie, la grâce prend le relais. Ce n’est pas parce qu’une vie est douloureuse qu’elle n’est pas belle. Je croyais que certains mots ne pouvaient pas cohabiter : épreuve et bonheur, alors qu’ils sont intimement liés. J’ai été trop loin dans la souffrance humaine pour ne pas croire, sans aucune forme d’angélisme, que mon bonheur est inébranlable ».
Confrontée à l’annonce du cancer incurable de son mari , Sylvie Garoche raconte le cheminement assez exceptionnel qu’ils ont vécu ensemble au cours de cette année de maladie dans un récit simple et vrai (  » Quand la vie tutoie la mort » ) . Si elle ne nie pas l’épreuve, ni la souffrance, elle nous invite à porter sur les événements de la vie un regard foncièrement positif et chargé d’espérance. Ce livre bouscule bien des idées reçues et devrait tout simplement aider chacun à apprivoiser l’idée de sa propre mort, à l’envisager comme un achèvement et non comme une destruction.
Guillemette de Sairigné interroge des personnes en grande souffrance qui répondent  » Avant notre vie était terne. La souffrance nous a fait changer de perspective ; nous y avons gagné « .

La pire souffrance est celle de Job, comme le dit Sartre qui croit que Dieu est dans le coup, qu’il se défoule, se trouve une cible. La réponse de Dieu Job 42 v 10-12 est la restauration pleine et entière de Job.

L’homme a des possibilités extraordinaires face à ce qui l’écrase. Ce combat que l’être humain mène depuis toujours le façonne.
Citons Bouddha  » Toute situation est la meilleure des occasions sur le chemin spirituel  »

Je sais que je viens de l’amour, je vais vers l’amour infini et éternel. Avons-nous envie de goûter cette éternité?

Outre les témoignages de ces personnes connues, Stan Rougier a évoqué sa rencontre avec des personnes qui ont sollicité son écoute, ses conseils.

L’humour, l’enthousiasme, la générosité et la foi de Stan Rougier n’ont laissé personne indifférent, le qualificatif de « grand témoin » est amplement mérité. Nous le remercions infiniment de nous avoir consacré du temps, d’avoir supporté la fatigue d’un voyage compliqué …de nous avoir fait du bien.

Suzanne Stockel membre de LCE33

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *