Pèlerinage 2017: Témoignages LCE85

Pas d’interruption dans le cycle du monde, l’un arrive l’autre part! Nous avons retrouvé LCE après plusieurs années d’absence, et dans des conditions autres. Ne pas être dans le groupe est un peu pénalisant; mais à l’accueil Notre Dame nous étions bien entourés. Une nuée de bénévoles était là pour nous, et les échanges avec les autres nous ont permis de belles découvertes. Ce pèlerinage nous a paru plus sobre qu’il y a quelques années, mais tout aussi priant. Et chaque chose a son avantage, la fait d’être en fauteuil nous place près de l’autel. Personnellement j’ai apprécié le chemin de croix à Ste Bernadette. Au début je me suis dit: pourquoi ce prêtre tout seul, il aurait pu être aidé? Mais prise par le texte cela ne fut que positif. Nous étions venus pour prier, remercier et demander, essayer de déposer nos angoisses, pari réussi. Nous sommes repartis allégés de ce que nous avons parlé et déposé. Encore plus cette année nous avons apprécié la disponibilité de vous responsables pour nous rendre service. Ce qui fait dire à Thomas venu nous chercher au car:” Elle a l’air bien sympathique cette équipe!” A  l’année prochaine si Dieu le veut!!

Anne-Marie et Jean 

Voilà sept ans que la maladie s’est invitée dans ma chair, m’a touchée au plus profond de mon âme. La maladie m’a transformée, m’a ouvert les yeux sur une vie où je m’investi autrement… Je suis gâtée par un entourage aimant  et je remercie Marie pour toutes ces belles émotions. J’ai bonheur à venir à Lourdes pour partager larmes et sourires. De belles rencontres chaque année et le bonheur de partager mon ressenti post malade. Je remercie les Michel de m’avoir fait connaitre cette grande famille LCE vendéenne, et maman d’être toujours là avec nous. Merci à tous.

Marie-Annick

Les “rouleurs” attendent les cars

Voilà quelques impressions et ressentis à propos du pèlerinage qui vient de se terminer: Tout d’abord, il est difficile de refaire surface après une semaine aussi dense, hors des préoccupations du monde. Quitter le groupe et se retrouver en face de soi. Je veux dire du groupe LCE que j’ai rencontré: il y passait un grand Souffle d’Amour, c’était fraternel, simple,accueillant, une envie de communiquer; avec les rouleurs beaucoup d’attention à l’autre, un oubli de soi, de l’empathie, du dévouement. Dans les célébrations, une grande ferveur et quel bonheur de chanter ensemble. Le pélé n’est pas un but, on ne peut pas y passer sa vie, il faut revenir dans la vie ordinaire, mais ce temps fort permet de repartir en priant d’avantage au quotidien et en essayant de garder une attention aux autres… Si je fais un autre pélé l’an prochain, ce sera dans vos rangs, et comme rouleur toujours et peut-être aussi comme animateur de carrefour. Voilà, je ne me relis plus et j’envoie. Portez vous bien et à nous revoir.

Françoise

Ce contenu a été publié dans LCE85, Vie des délégations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>